Activités des membres

2016

Colloque 7-9 avril 2016 (Péronne-Saint-Quentin)
Le romanesque de la Grande Guerre

On y a parlé de Blaise Cendrars, d’Henri Barbusse, de Roland Dorgelès, de Louis Ferdinand Céline…. mais aussi de Léon Bocquet.
La semaine dernière, l’université Jules Verne de Picardie organisait, à l’Historial de Péronne et au musée Lécuyer de Saint-Quentin, un colloque consacré au romanesque de la Grande Guerre. Et c’est dans une des salles d’un musée qui sert d’écrin aux oeuvres de Maurice Quentin de La Tour, que Chantal Dhennin, docteur en histoire et vice-présidente de Weppes en Flandre, a présenté une communication sur le fardeau des jours de Léon Bocquet.
Elle a montré comment dans son oeuvre, cet écrivain, natif de Marquillies, un des membres fondateurs de la NRF, s’est fait, dans son roman, l’interprète des difficultés liées au retour des réfugiés dans le canton de La Bassée après la Grande Guerre, et comment, dans son ouvrage, il livre aussi une image fidèle, même transcendée, d’une situation que l’on connaît par ailleurs grâce à nombre de témoignages, de rapports ou de statistiques.

Le romanesque de la Grande GuerreLe romanesque de la Grande GuerreLe romanesque de la Grande GuerreLe romanesque de la Grande Guerre
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search