Les religieuses soignantes du XIVe au XVIe siècle : l’exemple des sœurs noires ou « Ensacquées » et des sœurs grises de Lille

Conférence

image008jeudi 21 avril 2016 à 15 h

par Bernard Delmaire
Professeur émérite en histoire médiévale.

Entre 1350 et 1550 environ il se fonda dans les anciens Pays-Bas plus de 150 couvents de religieuses soignantes à domicile, puis en hôpital, surnommées par le peuple sœurs grises et sœurs noires, distinctes des moniales cloîtrées et des béguines laïques ; deux siècles avant les sœurs de la Charité, elles prononçaient les trois vœux religieux, mais allaient soigner les gens chez eux et ensevelissaient les morts.

L’exposé portera sur les débuts de deux des trente-trois couvents recensés dans le département du Nord (carte distribuée), les « Ensacquées » qui apparaissent dès 1371 dans un acte de l’évêque de Tournai, qui durèrent jusqu’à la Révolution, et les sœurs grises fondées en 1453 grâce à la duchesse Isabelle de Portugal, mais cloîtrées dès 1490 comme Clarisses grâce à la duchesse Marguerite d’York.


P1130115 P1130122 Le conférencier Bernard Delmaire

P1130132 P1130147 P1130148Les auditeurs


image006



Citer ce billet
Christine AUBRY (2016, 27 avril). Les religieuses soignantes du XIVe au XVIe siècle : l’exemple des sœurs noires ou « Ensacquées » et des sœurs grises de Lille. Commission historique du Nord. Consulté le 25 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mrqz

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search